Lecture

[livre] La vie secrète d’une mère indigne

La-vie-secrete-d-une-mere-indigneJe vous en avais parlé sur ma chaîne Youtube, ça faisait un moment que j’avais envie de lire ce livre. Rien que le titre me donnait vraiment envie de le lire. Je m’attendais à une mère débordée, à qui il arrive des tas de trucs super drôles…

Eh bah c’est pas ça du tout. En fait, c’est l’histoire de Lucy, une maman de trois enfants dont le mari super gentil lui semble beaucoup moins sexy qu’avant. Il est gentil mais il est vraiment trop maniaque (comme sa mère) et elle qui est plutôt bordélique, commence à en avoir un peu marre. Elle n’est plus trop sûre de l’aimer, surtout qu’à l’école, elle se rapproche dangereusement de Papa-Super-Sexy. Elle lorgne dessus avec envie, et elle en parle même avec ses deux super copines. L’une sort depuis belle lurette avec un homme super marié, et l’autre commence une aventure un peu fofolle avec son mec et son collocataire…

Bref, ça aurait pu être vraiment sympa à lire. Mais d’une, Lucy n’est pas aussi fun qu’il y parait. Elle a de l’esprit, clairement, mais je m’attendais à une mère bordélique et complètement dépassée. Or, ce n’est pas le cas. Du coup, l’histoire se centre vraiment sur son choix de vivre un adultère, ou non, avec Papa-Sexy.

Ses copines sont super judgy, alors qu’elles mêmes ne sont pas non plus parfaites avec une vie saine et équilibrée, et Tom (le mari) est vraiment attachant. Alors certes, il ne faut pas essayer de mettre un rond dans un carré avec lui, mais c’est aussi un énorme bosseur et qui est surtout ultra patient avec Lucy. Elle est vraiment chiante par moment , et lui reste d’un calme olympien. Si un mec comme ça existe en vrai, épousez-le, et gardez-le. Je comprends mal comment elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a, avec les énormes défauts qu’elle a.

Du coup, ce livre est une vraie déception. J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire, parce que ce n’est vraiment pas ce à quoi je m’attendais. Je n’ai pas rit, à aucun moment. J’ai souri, parfois. Rien de plus.

C’est un livre assez long (pas loin de 500 pages tout de même), pour qu’au final, il ne s’y passe pas grand chose dedans. On parle plus des bêtises des gamins et de l’histoire d’adultère de sa copine que de ce qui se passe vraiment dans la vie de Lucy.

Un brin déçue, je ne conseille pas vraiment la lecture de ce livre, qui aurait pourtant pu être parfaite pour l’été. Mais voilà, moi, je n’ai vraiment pas accroché…

Note : 1.5/5 !

Publicités
Bonheurs

Mes Petits Bonheurs

le-bonheur-est-un-choix8

  1. Un super samedi à Disney, la semaine dernière. Mon genou a à peu près tenu le coup (même si le soir, franchement, c’était un peu chaud), et j’ai passé une super journée avec la loute et 3 amis à moi. Vous l’avez peut-être vue, mais c’était aussi mon premier vlog ! Surtout, n’hésitez pas à me faire des retours, ça m’aide à m’améliorer !
  2. Le dimanche, on est allés au forum des associations pour inscrire la loute à la piscine… Rien est fait, puisqu’il y a un test d’entrée, on va croiser les doigts… Mais en tout cas, on a eu une place pour le test, c’est déjà pas mal !!!
  3. J’ai commencé a vraiment préparé mon opération. J’ai toutes les ordonnances, j’ai tous mes rendez-vous, il ne me reste plus qu’à appeler pour le kiné et pour une infirmière… Ca se précise, et ça me ravie autant que ça me stresse !
  4. Il fait super beau cette semaine ! Il a vaguement plut une journée, mais il fait beau. Ca ne m’a pas empêchée de tomber malade et d’être franchement mal pendant quelques jours, mais avec les médicaments et un peu de sommeil, ça va mieux !
  5. J’ai reçu ma LE Vaiana. Et elle est encore plus belle que celles d’Ariel. Je suis vraiment vraiment contente de cet achat. Le dernier avant un petit moment !
Pensées

Le Fruit

kiwiCela fait très longtemps que je vis avec un chat.

J’ai commencé par le philosophe, Socrate. C’était à l’époque où je travaillais au McDal, j’ai une de mes collègues qui me demande un soir si avoir un chat m’intéresse. En effet, elle a trouvé un chaton plein de peinture, visiblement abandonné, et elle ne peut pas le garder, car elle a déjà un chat. Je vivais encore à l’époque chez mes parents, donc il me fallait leur accord avant de pouvoir accepter. Une fois l’accord eu, me voilà avec un nouveau petit chaton.

Socrate était le meilleur des chats. Très gentil, très câlin, très joueur. Je l’ai vraiment beaucoup aimé. L’homme un peu moins quand on a débarqué chez lui, qu’il a mangé les crêpes fraîchement sorties du congélateur (« Mais, j’avais pas sorti des crêpes moi !? »), qu’il s’amusait à décoller le papier peint et à ne plus bouger une fois que l’homme arrivait dans la même pièce que lui, ou qu’il nous a réveillé en plein milieu de la nuit, parce qu’il avait éclaté en mille morceaux un cadre en verre.

Bon, OK, parfois, il faisait peut-être quelques conneries.

Puis, quand nous avons emménager dans notre maison actuelle, la chatte du frère de l’homme a eu des chatons, et l’homme, par gentillesse, a voulu m’en prendre un. Et là, les choses se sont compliquées. Au début, tout se passait bien. Et en fin de compte, le fruit s’est avéré être un petit casse burnes. Du coup, pour sauver notre maison (et surtout nos meubles), l’homme me demanda de les laisser sortir. Il pensait en effet que si les chats étaient aussi invivables, c’était surtout parce qu’ils avaient besoin de voir dehors.
J’avais vraiment peur de les laisser sortir, principalement à cause du philosophe. Lui qui avait toujours vécu enfermé, j’étais persuadée qu’il se ferait écrasé à la minute où il sortirait. L’homme était lui beaucoup plus confiant. Il savait que le philosophe avait envie de sortir, et il savait aussi que le philosophe aimait manger. Et qu’ici, il trouverait toujours ce dont il avait besoin.

Et en effet, le philosophe s’éloignait en fait assez peu. Et le fruit non plus. Ils restaient majoritairement dans le jardin, et nos gamelles les entretenaient.

Et puis, le philosophe est mort. Le fruit ayant toujours eu l’habitude depuis sa plus tendre enfance d’être en compagnie, s’est trouvé un nouveau pote. En l’occurrence, une nouvelle potesse. Nuka. La terreur du quartier. Terreur, parce que clairement, entre eux, c’est l’amour vache. C’est une magnifique angora noire. Et lui revient régulièrement avec des balafres. Un peu partout.

L’hiver, on ne les voit quasiment jamais, ni l’une, ni l’autre. Mais depuis ce printemps, je les revois, mais très souvent séparés. Y aurait-il de l’eau dans le gaz ? En a-t-il marre de se faire battre par sa femme ?
Et là, depuis notre retour du Sud, je vois le fruit quasiment quotidiennement. A une époque, je ne le voyais jamais. Je pensais même qu’il s’était fait écrasé, et que je ne le reverrais jamais. Puis, il est revenu, grassouillet comme pas deux, et j’ai appris qu’il passait son temps chez la maitresse de Nuka, qui le nourrit apparemment assez bien.

Bref, tout ça pour dire qu’en ce moment, je profite de chaque petit moment que je peux avoir avec lui. Je lui fais moult câlins, il se laisse même approché à nouveau par la loute. Qui, a une époque, était devenue bien trop brusque. A nouveau, comme quand elle était tout bébé, ils sont les meilleurs amis du monde. Il lui fait des câlins, elle joue avec lui.

Et je me souviens à nouveau pourquoi j’adore avoir un chat.

Série

[série] The Client List

Riley est une mère au foyer tout ce qu’il y a de plus normale. Elle a un mari aimant, deux beaux enfants qu’elle élève sans travailler.
Et puis, un jour, sans comprendre comment, son mari, Kyle, la quitte, sans jamais lui donner de nouvelles.

Du coup, Riley est obligée de trouver une source de revenu : elle trouve un job dans un salon de massage. Mais elle s’aperçoit assez rapidement que le salon ne fait pas que masser. Elle accepte de jouer le jeu, et elle gagne ainsi pas mal d’argent. Son train de vie étonne un peu sa meilleure amie, qui aimerait comprendre comment Riley peut réussir à faire vivre tout le monde.

Mais voilà, alors qu’elle a été abandonnée longtemps, elle décide de se laisser aller avec Evan, le frère de Kyle.
Bien évidemment, Kyle fini par revenir, et veut à tout prix regagner sa place au sein de son foyer. Mais Riley n’est pas prête du tout à lui faire confiance, et Evan ne veut pas lui céder sa place…

Les deux courtes saisons (seulement 25 épisodes au total) sont très différentes l’une de l’autre. La seconde est beaucoup plus complexe, du fait que Riley soit maintenant propriétaire du Rub (le salon de massage), et doive protéger à tout prix la liste de nom de tous les clients influents qui font des massages spéciaux. Le retour de Kyle, son passage en prison et son retour à la vie civile rendent la série plus noire aussi, là où en première saison, on s’amusait des excentricités des clients…

La fin n’est pas véritablement une fin, vu qu’elle n’était pas prévue, donc on reste un peu sur sa faim.

En soit, la série est sympa à regarder, mais franchement, c’est tellement plein d’incohérences ! Il y a des choses trop grosses, trop mal pensées, trop mal écrites. Et pourtant, je suis du genre à être vraiment très bon public. La saison 2 veut aller plus loin, mais c’est mal fait. On y croit pas, c’est une série trop familiale pour partir aussi loin. Je dis familiale, car même si on parle bien de faveurs sexuelles, mis à part des décolletés impressionnants et de belles jambes, on ne voit strictement rien d’autre. On parle, on suggère, mais rien est véritablement dit ni montré. Du coup, le changement de cap de la saison 2, on y croit pas vraiment. Ca part trop loin pour une petite série guillerette qu’elle a été en saison 1.

Il faut croire que cette pauvre Riley a tous les malheurs du monde, mais aussi tous les talents. On la voit chanter dans quelques épisodes, elle sait faire du pole dance, elle trouve le temps de courir… Et d’avoir une vie bien remplie entre sa mère qui tombe dans la drogue et sa meilleure amie qui veut avoir un bébé.

C’est une série sympathique à regarder, mais il ne faut vraiment pas la prendre au premier degré.

Note : 2.5/5 !

Lecture

[livre] Ma vie, mon ex et autres calamités

téléchargementSi vous me lisez depuis quelques temps, vous savez que je suis assez fan de Marie Vareille. Et celle-ci a annoncé que son premier livre, Ma Vie, Mon ex et autres calamités, qui était en rupture de stock depuis fort longtemps (et qui m’empêchait donc de le lire !!), allait enfin être réédité, mais pour le moment, uniquement en ebook.

Du coup, évidemment, en bonne fan, je me suis jettée dessus. Et… c’est le premier, donc on va lui pardonner le début, franchement lourd.

Juliette a un boulot très moyen où elle est en passe d’avoir une promotion, elle y bosse avec sa copine Caroline, et elle a un mec, qui fait encore ses études mais qui, elle en est persuadée, ne va pas tarder à la demander en mariage… Et du jour au lendemain, adieu veaux, vaches, cochons, couvées… Elle perd son job, sa promotion et son mec.
Elle déménage chez une amie, Chiara, qui tente de la rebooster comme elle peut. Mais elle reste vautrée dans son malheur et reste persuadée que son mec va lui revenir. Elle mange à longueur de journée et pleurt son malheur, sans chercher à faire quoi que ce soit pour en sortir. Et puis, par un sacré concours de circonstance, Juliette se retrouve à prendre l’avion pour aller aux Maldives, et elle rencontre Mark, un jeune homme assez beau, mais assez casse pied aussi…

Et en toute honnêteté, quand je lis des critiques disant que Juliette est attachante, je dis non. Elle est juste très chiante, particulièrement au début du livre. Elle se morfond comme une greluche, elle traque son ex pour savoir s’il la trompe avec Chloé, et elle se retrouve à partir aux Maldives pour faire comme lui, et parce qu’elle a un ego sur-dimensionné.
Une fois qu’elle est dans l’avion, et qu’elle rencontre Mark, les choses vont mieux. Elle reprend un peu d’assurance et de joie, et on sort un peu de la caricature qu’était ce personnage, ouf !

Aux Maldives, il y a quelques scènes assez drôles, et il y a même un joli twist à la fin, dont je ne vous dirai pas un mot.

Le style est toujours aussi agréable, ça se lit bien (même si effectivement on frôle un peu la grossophobie à certains moments), et l’humour est toujours présent chez cette auteure bourrée de talent. Attention, je ne dis pas que son personnage n’est pas réaliste, et que j’agirai mieux en cas de rupture. Je dis juste que personnellement ce personnage m’a ennuyée.

Mais bon, j’ai quand même aimé le livre, qui a pas mal de qualités aussi. Mais vraiment, ce n’est pas mon préféré !

Note : 3/5 !

Bonheurs

Mes Petits Bonheurs

le-bonheur-est-un-choix8

  1. La loute a réussi à faire du vélo sans les petites roues le week-end dernier !! J’étais seule avec elle, et je suis super fière d’elle !! Je suis ravie d’avoir pu participer à ce moment si important dans une vie d’enfant ! Le lendemain, fièrement, elle a pu montrer son talent à son père 😀
  2. La rentrée de la loute s’est super bien passée, malgré une petite gamelle sur le chemin de l’aller ! Elle est dans la même classe que son amoureux, alors… Elle ne peut passer qu’une excellente année !
  3. J’ai acheté à un super bon prix la LE d’Ariel et Ursula. Quand on la voit à plus de 300 euros sur certains sites, je me suis dit qu’elle ne serait jamais à moi… Jusqu’à ce que je tombe sur une fille qui cherche à faire de la place chez elle. Trop contente !
  4. Je suis allée au bureau vendredi, et ça m’a fait un bien fou. Pas au genou, qui, bizarrement, a plus mal depuis que je suis allée voir mon chirurgien… Mais au moral, oui, clairement !!
  5. J’AI LA DATE DE MON OPERATION !! Ca y est, le chirurgien a donné son accord. Je suis joie. Plus de 6 mois après mon accident, je commençais à désespérer… Mais ça y est ! Il me reste des milliards de trucs à faire avant de me faire opérer, mais ça va le faire !
manga

[mangas] Mes lectures de la semaine

unnamed

Don’t Worry, Be Happy (tomes 1&2) : Le manga m’a été plus ou moins recommandé (pas à moi directement) par une fille que je suis sur twitter/insta. C’est un manga court, en 4 volumes seulement, et elle était tellement emballée qu’elle m’a donné envie de le lire. Et j’ai plutôt bien fait. Déjà, je suis totalement amoureuse du dessin. Je suis tout particulièrement fan de la façon dont sont dessiner les yeux. L’histoire est celle d’Anzu, une fille qui veut réussir à tout prix à gagner de l’argent plus tard, car son père n’étant plus là, les temps sont durs à la maison. Elle a soif d’ambition et se retrouve donc vice présidente du bureau des élèves. Elle n’est pas très sociable, et se retrouve entourée de 2 garçons et une fille qui ne sont pas aussi sérieux qu’elle. Le pire étant celui qui a été élu président, Seiji. Celui-ci, au premier abord semble se moquer de tout et n’être sérieux en rien. Sûr de lui, il prend un malin plaisir à trouver les points faibles d’Anzu. Evidemment, celle-ci commence par être vraiment troublée par lui, quand elle se rend compte que cet acharnement cache un garçon très attentif et attentionné…

Close to Heaven (tome 6) : j’avais été un peu déçue par le tome précédent. Là, je suis retombée en amour. Ce tome est plein de tristesse… Puisque Yabe, qui court après Nino, fait comprendre à Kira que, celui-ci étant condamné, il ne pourra jamais rendre Nino heureuse, puisqu’il va mourir… Du coup, Kira part loin de tout ça, car il a besoin de se ressourcer. On en apprend plus sur lui, sur ses peurs et ses doutes, et Yabe part le chercher. Leur relation évolue d’une manière très touchante, et j’ai eu du mal à retenir quelques larmes… Un tome particulièrement émouvant… Plus que 3…