manga

[mangas] Mes lectures de la semaine

unnamed (5)

  • I Dream of Love (tome 5) : Un tome que j’ai bien plus apprécié que le précédent. Chikagé, avec l’apparition de la petite-amie de Tokita (je sens un peu le truc venir, mais on verra si l’avenir me donne raison !), peut enfin commencer à essayer de tourner cette page… Mais à la fin, une révélation, lorsqu’elle est à l’état d’idol, va prendre une bonne partie du tome suivant j’imagine… Et risque bien de tout changer…
  • Fausse Petite Amie (tome 7) : Tadafumi et Subaru échangent pour la première fois leur cadeaux de Noël, tandis que Tadafumi doit partir une dizaine de jours à Paris, pendant les vacances. Leur cadeaux vont-ils leur plaire ? Réussiront-ils à rester proches malgré la distance et le décalage horaire ?
  • Princesse Sakura (tome 4) : On fait donc la connaissance du frère de Sakura, qui n’était pas mort. Mais ses intentions ne sont pas vraiment très claires, et il y a pas mal de choses louches de son côté : Maimai et Rurijo, pour ne citer qu’eux… Bref, ça devient un peu bizarre, dans ce tome. Et comme Aoba et Sakura sont séparés, j’ai hâte qu’ils puissent se retrouver.
  • Teach Me Love (tome 8) : Rei a bien du mal à résister à Ryô. Elle veut rester fidèle à Mahiro, mais la moindre caresse de Ryô l’enflamme. Bon, il faut dire qu’il ne respecte pas vraiment quand Rei lui dit d’arrêter. Et du coup, elle commence à avoir des doutes sur les sentiments qu’elle éprouve pour lui…
  • A Silent Voice (tome 5) : Shoya et son nouveau groupe d’amis décident de réaliser un petit film. Ce projet amène Shoya a devoir retourner dans son ancienne école, ce qui fait remonter de très mauvais souvenirs… Ils remontent tant et si bien que tout le monde finit par connaitre le lien qu’il a avec Shoko… Et je n’ai qu’une chose à dire : POURQUOI JE N’AI PAS ACHETE LE 6 !!!???
  • Raiponce : C’est l’adaptation fidèle du film d’animation de Disney. Mis à part les dessins qui sont vraiment différents, l’histoire est strictement la même que dans le film. On y rencontre tous les personnages que l’on a adoré, et on peut presque chanter tellement les paroles mêmes des personnages sont semblables au film. Très agréable à lire, j’aimerai qu’il y en ai d’autres !
Publicités
Bonheurs

Mes Petits Bonheurs de la Semaine

le-bonheur-est-un-choix8

  1. Le retour de mes bonheurs c’est déjà un petit bonheur en soit. J’ai été assez prise avec les fêtes, le retour au boulot, donc je suis contente de pouvoir trouver un petit moment pour rédiger mes petits bonheurs, chronique que j’aime vraiment beaucoup !
  2. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, je suis contente d’être retournée au boulot. Même si le rythme est forcément pas du tout le même, j’aime aussi pouvoir me sentir utile à autre chose que dans ma maison (même si, évidemment, c’est et restera le plus important dans ma vie !). Ravie aussi de voir l’accueil qui m’a été fait. J’ai jamais eu autant de bisous de toute ma vie, et ça fait vraiment chaud au cœur !
  3. J’ai fait deux commandes que je rêvais de faire depuis quelques temps déjà ! Du coup, j’ai hâte de tout recevoir, et de pouvoir vous montrer ça pendant l’unboxing de février (ça vient de loin, alors ça ne sera pas pour ce mois-ci…) !
  4. Au taf, on a reçu un iPhone pour le boulot. Franchement, c’est quand même la super classe !
  5. Je me sens bien, ces derniers temps. Je me sens sereine. Ca fait du bien, après pas mal de temps mal dans ma peau…
Loute

Ma première sortie de maman

Etant donné que je suis une maman qui travaille (ne fais pas genre tu ne savais pas, c’est un peu le nom du blog, hein !), et que je n’ai pas beaucoup de jours de congés, je ne suis jamais disponible pour accompagner les différentes sorties de la loute.

Mais là, avec mon arrêt maladie, il me restait des jours à poser avant la fin du mois de janvier, du coup, avec l’accord de ma chef, je les ai posés à la suite de mon arrêt maladie, pour éviter de les perdre. De ce fait, j’ai pu accompagner la loute à la piscine.

Je me souviens que ma mère m’accompagnait aussi, de temps en temps, en sortie. J’étais toujours super contente et super fière qu’elle soit là. Et aujourd’hui, j’espère juste qu’elle a pu ressentir au moins un peu de la joie que j’ai ressentie ce matin. Même si, étant la troisième, j’imagine qu’elle devait être habituée, au fond… Je pense qu’elle a eu plus de frissons avec mes sœurs qu’avec moi.

En tout cas, j’étais vraiment heureuse de pouvoir voir ma fille, toute fière, les yeux remplis de fierté, de bonheur et de joie à l’idée que je sois avec elle toute la matinée. Toute fièrement, elle m’a présentée certains de ses petits camarades, elle me regardait pour vérifier que j’étais bien là et que, si possible, j’étais en train de la regarder, et du coup, me gratifiait d’un énorme sourire…

Mine de rien, c’était ma première, et c’était pas évident. C’était pas forcément évident de trouver ma place, puisque je ne voulais pas en faire de trop, ni pas pas assez… Mais au final, ça s’est plutôt bien passé. Je me suis mise derrière tous les enfants quand on était dans la rue, pour vérifier qu’on oubliait personne. Dans la piscine, j’ai été à mettre les bonnets, et après, j’ai bien vérifié que personne n’oubliait bonnet ou sac (2 de chaque), et vérifiait bien que tout le monde était bien attaché dans le bus.

J’ai trouvé ça vraiment sympa, au final. Je suis contente d’avoir pu partager ce petit moment avec elle, et je suis ravie d’avoir pu lui mettre quelques petites étoiles dans les yeux…

Lecture

[livre] International Guy (San Francisco #5)

téléchargementVoilà un livre qui fait plaisir à lire ! Autant le précédent, j’en avais un peu marre de la relation Skyler/Parker, autant là, on est repartis sur de bonnes bases !

Déjà, on part très rapidement à San Francisco, où nous attend Rochelle, une superbe PDG qui veut se trouver le prince charmant, sans faire de compromis ni sur sa vie professionnelle ni sur sa personnalité forte. Parker et Royce se rendent donc là-bas afin de remplir la mission. Parker pense que les choses vont être simples, vu que Keehan, un collègue de Rochelle semble être le candidat idéal. Il ne cache pas vraiment son attirance pour Rochelle, mais n’ose pas vraiment faire le premier pas non plus. Peut-être que les Internationel Guys pourraient l’aider !
Qauf que voilà, Royce est également assez charmé par Rochelle, qui elle, ne se cache pas de baver sur notre charmeur. Parker essaye d’éviter que Rochelle et Royce se rapprochent, pour éviter tout problème pouvant nuire à leur société, mais vu son passif avec Sophie, puis avec Skyler, difficile pour Parker d’avoir toute crédibilité…
Evidemment, on parle aussi de la relation avec Skyler, c’est inévitable. Notamment parce qu’un ex à elle, Johan, la fait chanter. Il a fait des photos très compromettantes avec elle lorsqu’ils étaient ensemble, et menace de tout dévoiler à la presse, ce qui signifierait la fin de sa carrière d’actrice. Elle prend peur, et Parker va tout faire pour la rassurer et tenter de la sortir de ce très mauvais pas, pour qu’elle puisse tranquillement continuer son tournage de manière sereine.

Là, pour le coup, on s’intéresse vraiment à la mission de nos beaux mecs, et ce n’est pas juste un prétexte pour faire avancer l’histoire Skyler/Parker. On s’intéresse de près à Rochelle, à Keehan, leur relation et même à Royce. Qui il est, ce qu’il veut et ce qu’il a. Bref, on pousse un peu plus loin avec les différents personnages et intrigues qui sont présents dans ce tome, et c’est vraiment agréable. On a une vraie intrigue, un développement, des stratégies mises en place pour tenter de rapprocher Rochelle et Keehan, mais aussi pour trouver le voleur qui semble se servir depuis des mois dans les caisses de la société de Rochelle. J’avais vraiment besoin d’un tome de cette trempe afin de pouvoir me replonger tranquillement dans la saga.
Du coup, je m’intéresse de nouveau à la relation de Parker, car il y a aussi pas mal de rebondissements, et la fin m’a vraiment laissée sur ma faim, et m’a donné envie de lire ce qui se passe par la suite. Çà fait vraiment du bien ! Pourvu que cela se confirme dans le tome suivant !

Je ne veux pas enchaîner les tomes, parce que j’ai encore pas mal de choses sous le coude, mais franchement, j’en aurai bien envie ! Surtout que le prochain volume se passe à Montréal ! Il s’agit d’espionnage industriel, mais vu ce qui se passe à la fin de ce volume-ci, je pense qu’on va beaucoup entendre parler de Skyler…

Note : 4/5 !

Film

[film] Le Secret de la Potion Magique

3122705.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxLa loute aime beaucoup Astérix. Depuis un petit moment déjà. Et quand on lui propose un Disney ou Astérix, elle préfère aller voir Astérix.
Alors, quand en plus, il est signé Alexandre Astier, forcément, j’y cours (enfin, pas trop vite, parce que mon genou n’aimerai pas du tout !).

Un beau jour, lors d’une de ses cueillettes, Panoramix tombe d’un arbre en voulant sauver un oisillon de la mort certaine qui l’attendait à sa chute de nid. Du coup, il remet en doute ses capacités à être un bon druide (un druide ne tombe JAMAIS d’un arbre !!!), et, blessé, il demande à Astérix et Obélix de l’accompagner dans toute la Gaule afin de lui trouver un successeur, à qui il pourrait confier la recette de la potion magique.
Evidemment, rien est simple. Son ennemi de toujours, qui veut pouvoir vendre la recette aux romains, utilise un jeune talent druidique pour essayer de se procurer le fameux secret…

Le film est très drôle. Nous y sommes allés en famille, et tout le monde a rit. Pas forcément aux mêmes moments, mais nous y avons tous prit du plaisir !
On sent clairement la patte d’Astier, que ça soit dans les traits d’humour, dans les voix, ou même dans les références (les romains qui sonnent le clairon à la Kaamelott, ça m’a bien fait rire !), et c’est plaisant. Même si l’univers d’Astérix est clairement bien respecter, on s’attend quand même un peu à ce qu’Arthur débarque à n’importe quel moment du film.

Le film n’est pas un dessin animé, comme la plupart des films animés, il est maintenant totalement en images de synthèses, mais il reste réaliste, contrairement à ce que pourraient être un film fait avec un crayon et beaucoup de papiers. Mais j’avoue que ce genre d’images, à la Pixar, sont quand même bien jolies et peuvent donner de très jolis paysages, notamment. Les détails sont de plus en plus réalistes, et on se laisse très vite prendre dans l’action.

Bref, pour résumer, un très bon film, avec des voix très connues aussi, qu’on reconnait vraiment bien (Clavier, Forestier, Astier(s)…), pas trop travaillées, justement, et cela est également plaisant. Une très bonne sortie familiale !!

Note : 4.5/5 !

 

Lecture

[livre] Et si… L’éveil (#2)

book-4188C’est la suite directe de Et si… Enfin, ça se passe après la fin, mais pas après l’épilogue du premier roman de la série.
Jeanne est donc toujours aussi heureuse et amoureuse de Scott, son gentil et dévoué petit-ami/médecin.

Les choses vont plutôt bien pour eux. Ils se marient, achètent une maison que Scott utilise pour ses consultations. Et Jeanne continue de vivre et de se battre avec sa maladie, la sclérose en plaque.

Les relations avec sa propre famille sont de pire en pire. Elle n’a plus de nouvelles ni de sa mère, ni de son grand-père. Elle est plus ou moins en froid aussi avec son frère, mais les choses vont finir par s’améliorer.
Par contre, avec sa belle-famille, tout va bien. Les amoureux s’y rendent de temps en temps, par envie, parfois par besoin. Ils y sont bien reçus, et même si Isobel, la sœur de Scott semble très froide, là-bas, ils sont au calme et profite de la sérénité des lieux.

Et puis, un jour, les choses basculent dans leur petite vie. Jeanne se fait violer, et elle tombe enceinte. Elle est bouleversée, et Scott réagit plutôt bien, mais les choses sont quand même plutôt difficiles à avaler pour tous les deux… Il va maintenant falloir apprendre à vivre avec cet enfant, qui aurait pu être le leur, mais qui ne l’est pas totalement.

C’est assez étonnant de voir que l’auteur n’hésite pas à faire tomber la foudre plusieurs fois sur Jeanne. Déjà atteinte de sclérose en plaque, elle est maintenant violée… La pauvre n’est vraiment pas épargnée, et doit apprendre à tout gérer en même temps. Ses crises en même temps que sa peur post-viol, apprendre à être mère alors qu’elle ne peut pas prendre son bébé dans les bras, ou presque…

Comme pour le premier, je suis assez bluffée par l’écriture de l’auteure. En effet, rien n’est anodin dans ce roman, et pourtant, la vie semble simple et facile. Jeanne est une vraie battante qui ne se plains presque jamais. Elle se bat, elle sourit même quand elle n’en a pas envie. C’est une vraie force de la nature, un vrai exemple à suivre. Même quand elle pourrait se dire « stop, j’arrête, là, je ne peux plus », elle se relève. A chaque fois.
J’aimerai toujours que ces romans durent plus longtemps. Qu’on partage un peu plus de la vie de ces personnages auquel il est vraiment difficile de ne pas s’attacher. Le troisième épisode va sortir cette année, et je ne pourrai pas faire autrement que de le suivre… Hâte de tous les retrouver !

Vivement la suite !

Note : 5/5 !

Lecture

[livre] Le Retour de l’Enchanteresse (Le Pays des Contes #2)

5122qxL4zyL._SX351_BO1,204,203,200_J’ai fait cette lecture en commun avec Claudia, et heureusement, car franchement, j’ai eu du mal, mais le lire en même temps qu’elle m’a poussé à continuer à lire.
Car franchement, autant j’ai adoré le premier tome, autant ce second tome m’a déçue.

Nous retrouvons Alex et Conner, les deux jumeaux qui ont voyagé dans le Pays des Contes dans le tome 1. Cette fois-ci, un an plus tard, Conner se rend compte qu’il a un vrai talent d’écrivain, et ses notes s’améliorent. Alex, elle, n’arrête pas de penser au pays des contes et s’ennuie dans sa vie de tous les jours.
Leur mère, quant à elle, s’est trouvée un amoureux, le docteur Bob, avec qui elle se sent bien, et c’est une grande première, depuis la mort du père des jumeaux.

Et puis, leur Grand Mère leur apprend que le royaume des fées est en danger, car l’Enchanteresse Ezmia (Maléfique, chez Disney) est de retour, et elle semble vouloir conquérir le monde… Et, leur mère disparaît, et ils comprennent qu’elle a été enlevée par Ezmia, et doivent donc trouver un moyen de retourner au Pays des Contes.

Une fois sur place, on est sur le même schéma que celui du premier tome : ils doivent parcourir tout le Royaume (mais là, mis à part la Reine des Neiges et Rumple, on connait tout le monde maintenant) afin de faire une arme capable, ils le pensent, de contrer les projets d’Ezmia.

Franchement, mis à part la partie dans notre monde et les quelques chapitres de la fin, je me suis ennuyée. Trop de facilités, trop de choses semblables au premier volume… Du coup, j’avais vraiment du mal à avancer, car je n’ai quasiment rien découvert de nouveau.

Colfer s’approprie toujours les personnages en leur donnant des liens entre les différents contes et histoires de notre enfance, et je dois dire qu’il le fait toujours de manière assez habile. Cela fonctionne bien, et c’est même assez réel pour que je me surprenne parfois à regretter le fait que cela soit faux.
Je dois aussi préciser que depuis le début de ces lectures, je dissocie vraiment ces personnages de ceux de Disney ou même de la série Once Upon a Time. Mais cela a été assez difficile de ne pas penser au Rumple de Robert Carlyle, même si le personnage en lui-même est franchement différent de celui de la série.

Toujours est-il que la fin m’a ravie, et je pense vraiment qu’on aurait pu éviter toute la partie barbante du milieu, surtout vu comment les choses ont fini par se résoudre… Mais bref, la fin est pleine de promesses, et j’ai véritablement envie de savoir comment vont se passer les choses, maintenant…

Note : 3/5 !